Partager cet article

Les TMS (Troubles Musculo-Squelettiques)

Que sont les TMS ?

Les Troubles Musculo Squelettiques sont des affections péri-articulaires (muscles, tendons, nerfs de la colonne vertébrale, articulations) ou articulaires particulièrement invalidantes. Syndrome du canal carpien, tendinites, lombalgies... toutes ces affections se caractérisent par des douleurs et des gênes fonctionnelles. À un stade avancé, ces lésions peuvent devenir irréversibles et constituer un véritable handicap.

Les TMS sont dus à des gestes et des postures contraignants, souvent provoqués par l’activité professionnelle :

  • Gestes répétitifs
  • Station debout prolongée
  • Inclinaison du buste
  • Utilisation d’outils vibrants
  • Bras en élévation au-dessus du plan des épaules
  • Travail sur écran...

Dans le monde du travail, les TMS entrainent une diminution de productivité, de qualité… et favorisent l'absentéisme et le turnover. Ils peuvent faire l’objet d’une déclaration en maladie professionnelle. En 2010, les TMS indemnisés ont engendré la perte de plus de 9 millions de journées de travail et environ 900 millions d'euros de frais couverts par les cotisations des entreprises.


Quels sont les secteurs les plus touchés par les TMS ?

La grande distribution, la métallurgie, la construction automobile, le BTP, la coiffure, la bureautique, le service à la personne… Aucun secteur d'activité n'est épargné. Les TMS sont aujourd’hui la première cause de maladies professionnelles en France.

Comment les prévenir ?

Comme tout autre risque professionnel, le risque TMS doit être évalué dans chaque entreprise. La présence du risque TMS doit initier la mise en place de mesures de prévention. Avec votre médecin du travail, vous pourrez mettre en place l’étude ergonomique des postes de travail. Nos intervenants pourront vous aider et vous conseiller sur la conception des postes de travail, l'organisation du travail…

Il s’agit :

  • d’éviter ou limiter l’impact des mouvements répétitifs ou forcés, des vibrations et des postures contraignantes occasionnées par le travail, l’aménagement des postes, les outils et équipements
  • de corriger si besoin les situations de travail ou de les concevoir de sorte à ce qu’elles n’engendrent plus de TMS

 

Que faire en cas de TMS avéré ?

Lorsqu'un salarié est touché par des TMS, l'employeur doit agir pour éviter un aggravement de l'affection. Il peut contacter son service de santé au travail. Des actions pluridisciplinaires peuvent être déployées pour permettre d'analyser la situation de travail du salarié et trouver des pistes d'amélioration de ses conditions de travail.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à contacter votre médecin du travail et son équipe pluridisciplinaire.