Partager cet article

Port de masque et fortes chaleurs

 

Alors que les températures sont à leur apogée, l'obligation du port du masque se généralise.

 

Le travail par fortes chaleurs constitue un risque pour les salariés, sachant que les populations les plus vulnérables sont en partie les mêmes que pour la COVID-19 (personnes âgées, souffrant de maladies chroniques, obèses…). 
Dans ce cadre, le port du masque est une réelle contrainte à prendre en compte.

 

Pour les entreprises, il est important de repenser l’organisation du travail.

Des mesures de prévention primaires peuvent être mises en place telles que le maintien de la distanciation physique pour réduire la nécessité de porter le masque.

 

L'INRS a publié un dossier sur la COVID-19 et le travail par fortes chaleurs indiquant des mesures de prévention compatibles avec le risque sanitaire et pouvant être mises en place par les entreprises.

Des mesures qui s'adapte facilement à tout type d'activité, notamment en repensant l’organisation du travail, l’aménagement des locaux et des postes de travail, la formation et la sensibilisation des salariés…

 

Santé publique France adapte la surveillance sanitaire et la prévention des conséquences des vagues de chaleur dans le contexte de l’épidémie de COVID-19.

La situation épidémique est prise en compte en tant que facteur aggravant dans la vigilance canicule, sachant que les populations vulnérables sont en partie les mêmes pour la COVID-19 que pour les fortes chaleurs (personnes âgées, souffrant de maladies chroniques, obèses…).